SOCIETE AGRICOLE DE RECHERCHE ET DE DEVELOPPEMENT

Stagiaire

Prénom et Nom du Stagiaire : Makan Dabo

Programme : Licence en Agroéconomie de l’Institut Polytechnique Rural de Formation et de Recherche Appliquée – Katibougou, Koulikoro, Mali
 
Spécialité : Agroéconomie
 
Thème : Effet de la distribution de semences fourragères sur l’utilisation de fourrages cultives dans la complémentation de l’alimentation des animaux : cas des agro éleveurs  de la zone péri urbaine du district de Bamako

Date de soutenance : Octobre 2016

Résumé :
Face aux problématiques de l’alimentation animale au Mali, la perspective de la recherche de substituts à l’utilisation de la graine de coton comme « aliment bétail » et  afin de minimiser les conséquences liées à l’insuffisance et au prix élevé de « l’aliment bétail », un programme de distribution et de production de fourrages a été mis en place par la Direction Nationale des Productions et Industries Animales (DNPIA), en rapport avec le Comité National de la Recherche Agricole (CNRA), la Direction Nationale de l’Agriculture (DNA), l’Institut d’Economie Rurale (IER), et l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (APCAM) ; et ce dans le cadre du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO /WAAPP) (en anglais West Africa Agriculture Productivity Program).  A la faveur de ce programme, des semences de dolique (DolichoslablabL.), d’herbe de Guinée (Panicum maximum Jacq.), de Stylosantheshamata, de niébé fourrager (Vignainguiculata), de sorgho fourrager (Sorghum bicolor [L.] Moench) et de mais fourrager (Zeamays [L.]) ont été acquises par la DNPIA et distribuées aux agro éleveurs de 2012 à nos jours.

A travers ces distributions de semences fourragères, la DNPIA et ses partenaires entendent faciliter l’accès des agro éleveurs aux semences de qualité, l’utilisation desquelles permettrait de relever le niveau de la productivité et de la production de fourrage et en même temps augmenter la disponibilité de fourrage. Une telle disponibilité est nécessaire en vue  d’assurer le bon développement de l’élevage d’une part  et promouvoir un élevage durable et performant d’autre part.

Les résultats obtenus nous ont montré que la majorité des agro éleveurs enquêtés ont un avis positif sur l’effet de la distribution des semences fourragères  sur la production de fourrage donc sur la disponibilité de fourrage. Il en est de même pour l’augmentation de l’utilisation de fourrage cultivé.

Cependant  cette activité de distribution de semences fourragères, de son initiation à nos jours, rencontre quelques difficultés entre autres :

  • Le retard dans la mise à disposition des semences au niveau des agro éleveurs,
  • Le manque d’information sur les semences des variétés distribuées aux agro éleveurs,
  • Le manque d’équipements,
  • Le manque de formation,
  • Le problème de stockage et de conservation des fourrages produits.<\li>